Caution: You are browsing the legacy 1.x part of this website.
This version of symfony is not maintained anymore. If some of your projects still use this version, consider upgrading.

Master Symfony fundamentals

Be trained by SensioLabs experts (2 to 6 day sessions -- French or English).
training.sensiolabs.com

Discover SensioLabs' Professional Business Solutions

Peruse our complete Symfony & PHP solutions catalog for your web development needs.
sensiolabs.com
More with symfony

Par Ryan Weaver, Fabien Potencier

Le framework de formulaires de symfony équipe le développeur des outils nécessaires à l'affichage et à la validation des données dans un problème orienté objet. Grâce aux classes sfFormDoctrine et sfFormPropel proposées par chaque ORM, le framework de formulaires peut facilement afficher et sauvegarder des formulaires liés au modèle de données.

Toutefois, des situations courantes demandent au développeur de personnaliser et d'étendre des formulaires. Ce chapitre présentera et résoudra quelques uns des problèmes complexes récurrents liés aux formulaires. L'objet sfForm sera quant à lui disséqué afin de lever une partie du mystère.

Mini-Projet : Produits et Photos

Le premier problème concerne l'édition d'un produit individuel et d'un nombre de photos illimité pour ce produit. L'utilisateur doit pouvoir modifier le produit et ses photos associées sur le même formulaire. Il s'agit de permettre à l'utilisateur d'envoyer jusqu'à deux photos du produit à la fois. Le modèle de données ci-dessous présente une implémentation potentielle pour résoudre ce problème.

Product:
  columns:
    name:           { type: string(255), notnull: true }
    price:          { type: decimal, notnull: true }
 
ProductPhoto:
  columns:
    product_id:     { type: integer }
    filename:       { type: string(255) }
    caption:        { type: string(255), notnull: true }
  relations:
    Product:
      alias:        Product
      foreignType:  many
      foreignAlias: Photos
      onDelete:     cascade

Lorsqu'il sera terminé, le formulaire ressemblera à la capture d'écran ci-après.

Formulaire d'ajout de produit et de photos

Apprendre par l'Exemple

Le meilleur moyen d'apprendre les techniques avancées d'usage des formulaires est bien entendu de suivre le déroulement de ce chapitre, et de tester les exemples présentés étape par étape.

Grâce à la fonctionnalité --installer de symfony, le framework offre la possibilité de créer un projet fonctionnel accompagné d'une base de données SQLite prête à l'emploi. Ce projet intègre un modèle de base de données Doctrine, quelques données de test, une application frontend et un module product pour travailler. Le script d'installation est disponible en téléchargement et s'exécute à l'aide de la commande suivante afin de générer la base du projet symfony.

$ php symfony generate:project advanced_form --installer=/path/to/advanced_form_installer.php

Cette commande crée un projet complet et fonctionnel à partir du schéma de base de données étudié dans la section précédente.

note

Dans ce chapitre, les chemins des fichiers correspondent à un projet symfony utilisant Doctrine dans la mesure où il a été généré par la commande précédente.

Configuration de Base des Formulaires

Puisque les besoins entraînent des changements sur deux modèles différents, Product et ProductPhoto, la solution oblige à contenir deux formulaires symfony (ProductForm et ProductPhotoForm). Heureusement, le framework de formulaires peut facilement combiner plusieurs formulaires en un seul via la méthode sfForm::embedForm(). Il s'agit tout d'abord de configurer la classe ProductPhotoForm. Dans cet exemple, c'est le champ filename qui est utilisé comme champ d'envoi de fichiers.

// lib/form/doctrine/ProductPhotoForm.class.php
public function configure()
{
  $this->useFields(array('filename', 'caption'));
 
  $this->setWidget('filename', new sfWidgetFormInputFile());
  $this->setValidator('filename', new sfValidatorFile(array(
    'mime_types' => 'web_images',
    'path' => sfConfig::get('sf_upload_dir').'/products',
  )));
}

Pour ce formulaire, les deux champs caption et filename sont requis par défaut, mais pour des raisons différentes. Le champ caption est obligatoire car la colonne relative en base de données a été définie avec la propriété notnull à true. Le champ filename est quant à lui obligatoire par défaut car un objet validateur a toujours l'option required à true par défaut.

note

sfForm::useFields() est une nouvelle méthode de symfony 1.3 qui permet au développeur de spécifier exactement les champs que le formulaire devra utiliser et l'ordre dans lequel ils seront affichés. Tous les autres champs non affichés seront retirés du formulaire.

Jusqu'à présent, rien de particulier n'a été réalisé si ce n'est une configuration ordinaire du formulaire. Il s'agit maintenant de combiner les formulaires en un seul.

Imbriquer les Formulaires

En invoquant la méthode sfForm::embedForm(), les formulaires indépendants ProductForm et ProductPhotoForms peuvent être combinés très facilement. Le travail est effectué dans le formulaire principal, ProductForm dans cet exemple. Les besoins fonctionnels spécifient que l'utilisateur final doit être capable d'envoyer jusqu'à deux photos d'un même produit à la fois. Pour ce faire, deux objets ProductPhotoForm seront embarqués dans l'objet ProductForm.

// lib/form/doctrine/ProductForm.class.php
public function configure()
{
  $subForm = new sfForm();
  for ($i = 0; $i < 2; $i++)
  {
    $productPhoto = new ProductPhoto();
    $productPhoto->Product = $this->getObject();
 
    $form = new ProductPhotoForm($productPhoto);
 
    $subForm->embedForm($i, $form);
  }
  $this->embedForm('newPhotos', $subForm);
}

En accédant directement au module product depuis un navigateur, l'utilisateur a désormais la possibilité de soumettre deux objets ProductPhoto mais également de modifier l'objet Product lui-même. Symfony sauvegarde automatiquement les nouveaux objets ProductPhoto et les relie à l'objet Product correspondant. L'envoi de fichiers défini dans la classe ProductPhotoForm fonctionne lui aussi normalement.

A ce stade, il s'agit de vérifier que les enregistrements ont été correctement sauvegardés en base de données.

$ php symfony doctrine:dql --table "FROM Product"
$ php symfony doctrine:dql --table "FROM ProductPhoto"

Il est intéressant de remarquer les noms des photos dans la table ProductPhoto. Tout fonctionne comme prévu à condition de trouver des fichiers avec les mêmes noms que ceux de la base de données dans le répertoire web/uploads/products/.

note

Etant donnés que les champs filename et caption sont requis dans ProductPhotoForm, la validation du formulaire principal échouera tout le temps tant que l'utilisateur n'enverra pas deux nouvelles photos. La suite de ce chapitre explique comment résoudre ce problème.

Remaniement

Bien que le formulaire précédent se comporte comme prévu, il serait néanmoins plus judicieux de factoriser le code afin de faciliter l'écriture de tests. De plus, cette pratique permet de réutiliser le code plus aisément.

Tout d'abord, il s'agit de créer un nouveau formulaire qui représente une collection d'objets ProductPhotoForm en s'appuyant sur le code écrit jusqu'à maintenant.

// lib/form/doctrine/ProductPhotoCollectionForm.class.php
class ProductPhotoCollectionForm extends sfForm
{
  public function configure()
  {
    if (!$product = $this->getOption('product'))
    {
      throw new InvalidArgumentException('You must provide a product object.');
    }
 
    for ($i = 0; $i < $this->getOption('size', 2); $i++)
    {
      $productPhoto = new ProductPhoto();
      $productPhoto->Product = $product;
 
      $form = new ProductPhotoForm($productPhoto);
 
      $this->embedForm($i, $form);
    }
  }
}

Ce formulaire nécessite deux options :

  • product : le produit pour lequel la collection d'objets ProductPhotoForm doit être créée ;
  • size: le nombre d'objets ProductPhotoForm à créer, deux par défaut.

La méthode configure() de la classe ProductForm peut être alors être modifiée comme suit.

// lib/form/doctrine/ProductForm.class.php
public function configure()
{
  $form = new ProductPhotoCollectionForm(null, array(
    'product' => $this->getObject(),
    'size'    => 2,
  ));
 
  $this->embedForm('newPhotos', $form);
}

Dissection de l'Objet sfForm

En réalité, un formulaire web est une collection de champs qui sont affichés et envoyés au serveur. Dans le même esprit, l'objet sfForm est essentiellement un tableau de champs de formulaire. Alors que sfForm s'occupe du processus, les champs individuels sont responsables de définir comment chacun doit s'afficher et être validé.

Dans symfony, chaque champ de formulaire est défini à l'aide de deux objets distincts :

  • Un widget qui affiche le code XHTML du champ ;

  • Un validateur qui nettoie et valide les données envoyées.

tip

Dans symfony, un widget est défini comme n'importe quel objet dont la seule finalité est d'afficher du code XHTML. Bien qu'ils soient couramment utilisés dans les formulaires, les widgets peuvent être créés pour afficher n'importe quelle balise.

Un Formulaire est un Tableau

Pour rappel, un objet sfForm est essentiellement un "tableau de champs de formulaires". Pour être plus précis, l'objet sfForm abrite un tableau de widgets et un tableau de validateurs pour tous les champs du formulaire. Ces deux tableaux, appelés widgetSchema etvalidatorSchema, sont des propriétés de la classe sfForm.

Pour ajouter un champ au formulaire, il suffit d'ajouter simplement le widget du champ dans le tableau widgetSchema et le validateur du champ dans le tableau validatorSchema. Par exemple, le code suivant déclare un champ email dans le formulaire.

public function configure()
{
  $this->widgetSchema['email'] = new sfWidgetFormInputText();
  $this->validatorSchema['email'] = new sfValidatorEmail();
}

note

Les tableaux widgetSchema et validatorSchema sont en réalité des classes spéciales appelées sfWidgetFormSchema et sfValidatorSchema qui implémentent l'interface ArrayAccess.

Dissection de la Classe ProductForm

Comme la classe ProductForm étend fatalement la classe sfForm, elle abrite tous les widgets et validateurs dans les tableaux widgetSchema et validatorSchema. Le listing ci-dessous décrit l'organisation générale de chaque tableau dans un objet ProductForm entièrement élaboré.

widgetSchema    => array
(
  [id]          => sfWidgetFormInputHidden,
  [name]        => sfWidgetFormInputText,
  [price]       => sfWidgetFormInputText,
  [newPhotos]   => array(
    [0]           => array(
      [id]          => sfWidgetFormInputHidden,
      [filename]    => sfWidgetFormInputFile,
      [caption]     => sfWidgetFormInputText,
    ),
    [1]           => array(
      [id]          => sfWidgetFormInputHidden,
      [filename]    => sfWidgetFormInputFile,
      [caption]     => sfWidgetFormInputText,
    ),
  ),
)
 
validatorSchema => array
(
  [id]          => sfValidatorDoctrineChoice,
  [name]        => sfValidatorString,
  [price]       => sfValidatorNumber,
  [newPhotos]   => array(
    [0]           => array(
      [id]          => sfValidatorDoctrineChoice,
      [filename]    => sfValidatorFile,
      [caption]     => sfValidatorString,
    ),
    [1]           => array(
      [id]          => sfValidatorDoctrineChoice,
      [filename]    => sfValidatorFile,
      [caption]     => sfValidatorString,
    ),
  ),
)

tip

Comme les objets widgetSchema et validatorSchema se comportent tels des tableaux, les tableaux ci-dessus définis par les clés newPhotos, 0 et 1 sont aussi des objets sfWidgetSchema et sfValidatorSchema.

Comme prévu, les champs basiques (id, name et price) sont représentés au premier niveau de chaque tableau. Dans un formulaire sans formulaire imbriqué, les tableaux widgetSchema et validatorSchema ont un seul niveau qui représente les champs de base du formulaire. Les widgets et validateurs de n'importe quel formulaire embarqué sont représentés comme des sous-tableaux dans widgetSchema et validatorSchema comme cela a été démontré précédemment. La méthode qui s'occupe de ce processus est expliquée après.

La Méthode sfForm::embedForm() en Coulisses

Il convient de garder à l'esprit qu'un formulaire est composé d'un tableau de widgets et d'un tableau de validateurs. Embarquer un formulaire dans un autre signifie essentiellement que les tableaux des widgets et des validateurs d'un formulaire seront ajoutés dans les tableaux des widgets et des validateurs du formulaire principal. Cette tâche est entièrement effectuée par la méthode sfForm::embedForm(). Le résultat est toujours une addition multidimensionnelle des tableaux widgetSchema et validatorSchema.

Maintenant, c'est au tour de la configuration de l'objet ProductPhotoCollectionForm d'être étudiée car c'est elle qui lie les objets ProductPhotoForm. Ce formulaire du milieu agit comme un formulaire d'adaptation et aide à son organisation. Il convient alors de commencer par l'étude du code suivant de la méthode ProductPhotoCollectionForm::configure().

$form = new ProductPhotoForm($productPhoto);
$this->embedForm($i, $form);

Le formulaire ProductPhotoCollectionForm commence lui-même comme un nouvel objet sfForm. En tant que tels, les tableaux widgetSchema et validatorSchema sont vides.

widgetSchema    => array()
validatorSchema => array()

Cependant, l'objet ProductPhotoForm est déjà préparé avec trois champs (id, filename et caption), et trois entrées correspondantes dans ses tableaux widgetSchema et validatorSchema.

widgetSchema    => array
(
  [id]            => sfWidgetFormInputHidden,
  [filename]      => sfWidgetFormInputFile,
  [caption]       => sfWidgetFormInputText,
)
 
validatorSchema => array
(
  [id]            => sfValidatorDoctrineChoice,
  [filename]      => sfValidatorFile,
  [caption]       => sfValidatorString,
)

La méthode sfForm::embedForm() ajoute simplement les tableaux widgetSchema et validatorSchema de chaque ProductPhotoForm aux tableaux widgetSchema et validatorSchema de l'objet ProductPhotoCollectionForm vide.

Une fois terminés, les tableaux widgetSchema et validatorSchema du formulaire d'adaptation (ProductPhotoCollectionForm) deviennent des tableaux multi-dimensionnels contenant les widgets et les validateurs des deux objets ProductPhotoForm.

widgetSchema    => array
(
  [0]             => array
  (
    [id]            => sfWidgetFormInputHidden,
    [filename]      => sfWidgetFormInputFile,
    [caption]       => sfWidgetFormInputText,
  ),
  [1]             => array
  (
    [id]            => sfWidgetFormInputHidden,
    [filename]      => sfWidgetFormInputFile,
    [caption]       => sfWidgetFormInputText,
  ),
)
 
validatorSchema => array
(
  [0]             => array
  (
    [id]            => sfValidatorDoctrineChoice,
    [filename]      => sfValidatorFile,
    [caption]       => sfValidatorString,
  ),
  [1]             => array
  (
    [id]            => sfValidatorDoctrineChoice,
    [filename]      => sfValidatorFile,
    [caption]       => sfValidatorString,
  ),
)

Dans la dernière étape du processus, le formulaire d'adaptation résultant, ProductPhotoCollectionForm est embarqué directement dans l'objet ProductForm. Cela se produit dans la méthode ProductForm::configure() qui tire profit de tout le travail réalisé dans l'objet ProductPhotoCollectionForm.

$form = new ProductPhotoCollectionForm(null, array(
  'product' => $this->getObject(),
  'size'    => 2,
));
 
$this->embedForm('newPhotos', $form);

Ceci établit la dernière structure des tableaux widgetSchema et validatorSchema vus ci-dessus. A noter que la méthode embedForm() est très proche du simple fait de la combinaison manuelle des tableaux widgetSchema et validatorSchema.

$this->widgetSchema['newPhotos'] = $form->getWidgetSchema();
$this->validatorSchema['newPhotos'] = $form->getValidatorSchema();

Afficher des Formulaires Imbriqués dans la Vue

Le template actuel _form.php du module product ressemble sensiblement au code ci-dessous :

// apps/frontend/module/product/templates/_form.php
<!-- ... -->
 
<tbody>
  <?php echo $form ?>
</tbody>
 
<!-- ... -->

La ligne <?php echo $form ?> est à la fois la façon la plus simple d'afficher un formulaire, et la plus compliquée. Elle est d'une grande utilité lorsqu'il s'agit de réaliser un prototype. Or, dès qu'un changement de l'agencement est nécessaire, elle doit être remplacée par un code spécifique à l'affichage désiré. Elle peut alors être supprimée dans la mesure où elle sera de toute manière modifiée dans cette section.

La chose la plus importante à comprendre lorsqu'il s'agit d'afficher un formulaire imbriqué dans la vue est l'organisation du tableau multidimensionnel widgetSchema expliquée dans la section précédente. Pour cet exemple, l'objectif consiste à commencer par afficher les champs de base name et price de l'objet ProductForm dans la vue.

// apps/frontend/module/product/templates/_form.php
<?php echo $form['name']->renderRow() ?>
 
<?php echo $form['price']->renderRow() ?>
 
<?php echo $form->renderHiddenFields() ?>

Comme son nom l'indique, la méthode renderHiddenFields() génère tous les champs cachés du formulaire.

note

Le code des actions n'a pas été exposé volontairement car il ne nécessite pas d'attention particulière. Il suffit de regarder le fichier d'actions apps/frontend/modules/product/actions/actions.class.php pour s'en persuader. Il ressemble en effet à n'importe quel CRUD et peut être généré automatiquement à l'aide de la tâche doctrine:generate-module.

La classe sfForm abrite désormais les tableaux widgetSchema et validatorSchema qui définissent les champs. De plus, la classe sfForm implémente la classe native ArrayAccess de PHP 5, ce qui signifie que les champs du formulaire sont directement accessibles par l'intermédiaire de la syntaxe des clés de tableaux vue précédemment.

L'affichage des champs un par un nécessite d'accéder à un champ de manière unique en appelant sa méthode renderRow(). Mais quel est le type de l'objet $form['name'] ? Alors que la réponse se pourrait d'être le widget sfWidgetFormInputText pour le champ name, elle est en réalité sensiblement différente.

Afficher chaque Champ du Formulaire avec sfFormField

En utilisant les tableaux widgetSchema et validatorSchema définis dans chaque classe de formulaire, sfForm génère automatiquement un troisième tableau appelé sfFormFieldSchema. Ce tableau contient un objet spécial pour chaque champ qui agit comme une classe helper responsable de l'affichage du champ. L'objet, de type sfFormField, est une combinaison d'un widget et d'un validateur pour chaque champ, et est créé automatiquement.

<?php echo $form['name']->renderRow() ?>

Dans le morceau de code précédent, $form['name'] est un objet de type sfFormField qui abrite la méthode renderRow() avec plusieurs autres fonctions de rendu utiles.

Les Méthodes de Rendu de sfFormField

Chaque objet de type sfFormField peut être utilisé pour générer le rendu de tous les aspects du champ qu'il représente. Par exemple, le champ lui même, le label, les messages d'erreurs etc. Voici quelques méthodes utiles de l'objet sfFormField. Les autres peuvent être trouvées via l'API en ligne de symfony 1.3.

  • sfFormField->render() génère le champ du formulaire (par exemple input, select) avec les bonnes valeurs en utilisant l'objet widget du champ ;

  • sfFormField->renderError() génère toutes les erreurs de validation sur le champ en utilisant l'objet validateur du champ ;

  • sfFormField->renderRow() est une méthode englobante qui affiche le label, le champ du formulaire, l'erreur et le message d'aide.

note

En réalité, chaque méthode d'affichage de la classe sfFormField utilise également des informations de la propriété widgetSchema du formulaire. C'est le cas par exemple de l'objet sfWidgetFormSchema qui abrite tous les widgets du formulaire. Cette classe aide à la génération des attributs name et id de chaque champ, garde une trace du label pour chaque champ et définit la balise XHTML utilisée avec renderRow().

Il est important de noter que le tableau formFieldSchema reflète toujours la structure des tableaux widgetSchema et validatorSchema du formulaire. Par exemple, le tableau formFieldSchema d'un objet ProductForm complet aura la structure suivante, qui est la clé du rendu de chaque champ dans la vue.

formFieldSchema    => array
(
  [id]          => sfFormField
  [name]        => sfFormField,
  [price]       => sfFormField,
  [newPhotos]   => array(
    [0]           => array(
      [id]          => sfFormField,
      [filename]    => sfFormField,
      [caption]     => sfFormField,
    ),
    [1]           => array(
      [id]          => sfFormField,
      [filename]    => sfFormField,
      [caption]     => sfFormField,
    ),
  ),
)

Rendu d'un Nouveau ProductForm

En utilisant le tableau ci-dessus comme carte, il est facile d'afficher les champs du formulaire embarqué ProductPhotoForm dans la vue en localisant et en affichant l'objet sfFormField.

// apps/frontend/module/product/templates/_form.php
<?php foreach ($form['newPhotos'] as $photo): ?>
  <?php echo $photo['caption']->renderRow() ?>
  <?php echo $photo['filename']->renderRow() ?>
<?php endforeach; ?>

Le bloc de code ci-dessus itère à deux reprises : une fois pour le tableau à l'index 0 et une seconde fois pour le tableau à l'index 1. Comme l'illustrait le diagramme ci-dessus, les objets sous-jacents de chaque tableau sont de type sfFormField, qui peuvent donc être affichés comme n'importe quel autre champ.

Sauvegarder des Formulaires d'Objets

Dans la plupart des cas, un formulaire repose directement sur une ou plusieurs tables de la base de données, et entraîne des changements sur les données dans ces tables en fonction des valeurs envoyées. Symfony génère automatiquement un objet de formulaire pour chaque modèle du schéma, qui étend soit sfFormDoctrine ou sfFormPropel en fonction de l'ORM choisi. Chaque classe de formulaire est similaire et permet finalement aux valeurs transmises de rester en base de données.

note

sfFormObject est une nouvelle classe ajoutée dans symfony 1.3 pour gérer toutes les tâches communes de sfFormDoctrine et sfFormPropel. Chaque classe étend sfFormObject, qui s'occupe maintenant du processus de sauvegarde du formulaire décrit ci-dessous.

Le Processus de Sauvegarde du Formulaire

Dans cet exemple, symfony sauvegarde automatiquement les informations de l'objet Product et des nouveaux objets ProductPhoto sans autre intervention du développeur. C'est la méthode sfFormObject::save() qui exécute une multitude de méthodes en arrière plan. La compréhension de ce processus est la clé pour étendre ce traitement à des cas plus complexes.

Le processus de sauvegarde du formulaire est une suite de méthodes exécutées en interne, qui se déclenchent après l'appel de la méthode sfFormObject::save(). La majorité du travail est située dans la méthode sfFormObject::updateObject() qui est appelée récursivement sur tous les formulaires imbriqués.

Processus de sauvegarde du formulaire

note

La majorité du processus de sauvegarde intervient dans la méthode sfFormObject::doSave(), qui est appelée par sfFormObject::save() et entourée par une transaction. Si le processus de sauvegarde lui-même doit être surchargé, c'est alors dans la méthode sfFormObject::doSave() que ce travail doit être réalisé.

Ignorer les Formulaires Imbriqués

L'implémentation actuelle de ProductForm a un inconvénient majeur. Etant donnés que les champs filename et caption sont nécessaires dans ProductPhotoForm, la validation du formulaire principal échouera à chaque fois tant que l'utilisateur n'enverra pas deux nouvelles photos. En d'autres termes, l'utilisateur ne peut alors changer le prix du produit sans envoyer deux nouvelles photos.

Echec de la validation du formulaire du produit

Les champs obligatoires du formulaire doivent être redéfinis afin d'inclure les suivants. Si l'utilisateur laisse vides tous les champs du formulaire ProductPhotoForm, ce formulaire sera alors complètement ignoré. Cependant, si au moins un champ possède des données (par exemple caption ou filename), le formulaire devra être validé et sauvegardé normalement. Pour ce faire, le formulaire a besoin d'une technique avancée nécessitant l'utilisation d'un post validateur personnalisé.

La première étape consiste à modifier le formulaire ProductPhotoForm afin de rendre les champs caption et filename optionnels.

// lib/form/doctrine/ProductPhotoForm.class.php
public function configure()
{
  $this->setValidator('filename', new sfValidatorFile(array(
    'mime_types' => 'web_images',
    'path' => sfConfig::get('sf_upload_dir').'/products',
    'required' => false,
  )));
 
  $this->validatorSchema['caption']->setOption('required', false);
}

Dans le code ci-dessus, la valeur de l'option required a été modifiée à false, en surchargeant la valeur par défaut du validateur pour le champ filename. De plus, la valeur de l'option required du champ caption a été explicitement configurée à false.

Le code ci-dessous se charge ensuite d'ajouter un post validateur à l'objet ProductPhotoCollectionForm.

// lib/form/doctrine/ProductPhotoCollectionForm.class.php
public function configure()
{
  // ...
 
  $this->mergePostValidator(new ProductPhotoValidatorSchema());
}

Un post validateur est un type de validateur particulier qui exécute une validation sur toutes les données soumises après le processus de validation classique. Il s'oppose à la validation valeur par valeur de chaque champ. L'un des post validateurs les plus courants est sfValidatorSchemaCompare qui vérifie, par exemple, que la valeur d'un certain champ est inférieure à celle d'un autre.

Création d'un Validateur Personnalisé

Heureusement, la création d'un validateur personnalisé est en fait simple. Il suffit de créer un nouveau fichier ProductPhotoValidatorSchema.class.php et de le placer dans le répertoire lib/validator. La création de ce répertoire est à la charge du lecteur.

// lib/validator/ProductPhotoValidatorSchema.class.php
class ProductPhotoValidatorSchema extends sfValidatorSchema
{
  protected function configure($options = array(), $messages = array())
  {
    $this->addMessage('caption', 'The caption is required.');
    $this->addMessage('filename', 'The filename is required.');
  }
 
  protected function doClean($values)
  {
    $errorSchema = new sfValidatorErrorSchema($this);
 
    foreach($values as $key => $value)
    {
      $errorSchemaLocal = new sfValidatorErrorSchema($this);
 
      // filename is filled but no caption
      if ($value['filename'] && !$value['caption'])
      {
        $errorSchemaLocal->addError(new sfValidatorError($this, 'required'), 'caption');
      }
 
      // caption is filled but no filename
      if ($value['caption'] && !$value['filename'])
      {
        $errorSchemaLocal->addError(new sfValidatorError($this, 'required'), 'filename');
      }
 
      // no caption and no filename, remove the empty values
      if (!$value['filename'] && !$value['caption'])
      {
        unset($values[$key]);
      }
 
      // some error for this embedded-form
      if (count($errorSchemaLocal))
      {
        $errorSchema->addError($errorSchemaLocal, (string) $key);
      }
    }
 
    // throws the error for the main form
    if (count($errorSchema))
    {
      throw new sfValidatorErrorSchema($this, $errorSchema);
    }
 
    return $values;
  }
}

tip

Tous les validateurs étendent la classe abstraite sfValidatorBase qui les oblige à implémenter la méthode doClean(), déclarée abstraite. La méthode configure() peut également être utilisée pour ajouter des options ou messages d'erreur au validateur. Dans l'exemple précédent, deux messages ont été ajoutés au validateur. D'autres options peuvent également être définies à l'aide de la méthode addOption().

La méthode doClean() est responsable du nettoyage et de la validation des valeurs envoyées. La logique du validateur est quant à elle triviale.

  • Si une photo est envoyée uniquement avec un fichier ou une légende, alors une erreur est générée (sfValidatorErrorSchema) avec le message approprié ;

  • Si une photo est soumise sans fichier et sans légende, alors les valeurs sont supprimées afin d'éviter de sauvegarder une photo vide ;

  • Si aucune erreur de validation n'a été produite, la méthode retourne un tableau de valeurs nettoyées.

tip

Dans cette situation, étant donné que le validateur personnalisé doit être utilisé comme un validateur global, la méthode doClean() attend un tableau des valeurs soumises et retourne un tableau des valeurs nettoyées. Cependant les validateurs personnalisés peuvent être créés pour des champs individuels. Dans ce cas, la méthode doClean() n'attendra qu'une seule valeur (la valeur du champ) et ne retournera qu'une seule valeur nettoyée.

La dernière étape consiste à surcharger la méthode saveEmbeddedForms() de la classe ProductForm afin de supprimer les formulaires de photos vides, et ainsi éviter de sauvegarder une photo vide en base de données. Une exception serait en effet levée car le champ caption est requis.

public function saveEmbeddedForms($con = null, $forms = null)
{
  if (null === $forms)
  {
    $photos = $this->getValue('newPhotos');
    $forms = $this->embeddedForms;
    foreach ($this->embeddedForms['newPhotos'] as $name => $form)
    {
      if (!isset($photos[$name]))
      {
        unset($forms['newPhotos'][$name]);
      }
    }
  }
 
  return parent::saveEmbeddedForms($con, $forms);
}

Imbriquer Facilement des Formulaires Doctrine

Une nouveauté de symfony 1.3 est la méthode sfFormDoctrine::embedRelation() qui offre au développeur la possibilité d'imbriquer automatiquement des relations n-à-plusieurs dans un formulaire. Dans l'exemple de ce chapitre, il serait alors intéressant de permettre à l'utilisateur de pouvoir à la fois télécharger deux nouvelles photos, mais aussi de le rendre capable de modifier les objets ProductPhoto existants rattachés à l'objet Product.

Pour ce faire, il suffit d'utiliser la méthode embedRelation() afin d'ajouter un objet ProductPhotoForm additionnel pour chaque objet ProductPhoto existant.

// lib/form/doctrine/ProductForm.class.php
public function configure()
{
  // ...
 
  $this->embedRelation('Photos');
}

En interne, sfFormDoctrine::embedRelation() fait quasiment la même chose que le processus décrit plus tôt pour imbriquer deux nouveaux objets ProductPhotoForm. Si deux relations ProductPhoto existent déjà, alors les objets widgetSchema et validatorSchema résultants seront de la forme suivante.

widgetSchema    => array
(
  [id]          => sfWidgetFormInputHidden,
  [name]        => sfWidgetFormInputText,
  [price]       => sfWidgetFormInputText,
  [newPhotos]   => array(...)
  [Photos]      => array(
    [0]           => array(
      [id]          => sfWidgetFormInputHidden,
      [caption]     => sfWidgetFormInputText,
    ),
    [1]           => array(
      [id]          => sfWidgetFormInputHidden,
      [caption]     => sfWidgetFormInputText,
    ),
  ),
)
 
validatorSchema => array
(
  [id]          => sfValidatorDoctrineChoice,
  [name]        => sfValidatorString,
  [price]       => sfValidatorNumber,
  [newPhotos]   => array(...)
  [Photos]      => array(
    [0]           => array(
      [id]          => sfValidatorDoctrineChoice,
      [caption]     => sfValidatorString,
    ),
    [1]           => array(
      [id]          => sfValidatorDoctrineChoice,
      [caption]     => sfValidatorString,
    ),
  ),
)

Formulaire produit avec 2 photos existantes

L'étape qui suit consiste à ajouter du code dans la vue pour afficher les formulaires Photo imbriqués.

// apps/frontend/module/product/templates/_form.php
<?php foreach ($form['Photos'] as $photo): ?>
  <?php echo $photo['caption']->renderRow() ?>
  <?php echo $photo['filename']->renderRow(array('width' => 100)) ?>
<?php endforeach; ?>

Ce morceau de code est exactement le même que celui qui a été utilisé plus tôt pour embarquer les nouveaux formulaires de photos. Enfin, la dernière étape consiste à modifier le champ d'envoi de fichier par un widget qui permet à l'utilisateur de visualiser la photo courante et de la remplacer par une nouvelle (sfWidgetFormInputFileEditable).

public function configure()
{
  $this->useFields(array('filename', 'caption'));
 
  $this->setValidator('filename', new sfValidatorFile(array(
    'mime_types' => 'web_images',
    'path' => sfConfig::get('sf_upload_dir').'/products',
    'required' => false,
  )));
 
  $this->setWidget('filename', new sfWidgetFormInputFileEditable(array(
    'file_src'    => '/uploads/products/'.$this->getObject()->filename,
    'edit_mode'   => !$this->isNew(),
    'is_image'    => true,
    'with_delete' => false,
  )));
 
  $this->validatorSchema['caption']->setOption('required', false);
}

Les Evénements de Formulaire

Une autre nouveauté de symfony 1.3 sont les évènements de formulaires qui peuvent être utilisés pour étendre n'importe quel objet de formulaire de n'importe où dans le code. Symfony propose les quatre évènements de formulaire suivants par défaut.

  • form.post_configure est notifié après chaque configuration de formulaire ;
  • form.filter_values filtre les paramètres fusionnés teintés et les tableaux de fichiers juste avant l'association avec le formulaire ;
  • form.validation_error est notifié dès que la validation du formulaire échoue ;
  • form.method_not_found est notifié dès qu'une méthode inconnue est appelée.

Enregistrement d'Erreurs Personnalisées via form.validation_error

En utilisant les évènements de formulaires, il est possible d'ajouter des logs personnalisés pour les erreurs de validation sur tous les formulaires du projet. Ces outils peuvent s'avérer utiles pour identifier les champs des formulaires qui entraînent des conflits pour les utilisateurs.

Pour ce faire, il convient d'enregistrer un nouvel écouteur à partir de l'expéditeur d'événements, event dispatcher, pour l'événement form.validation_error en ajoutant le code suivant à la méthode setup() de la classe ProjectConfiguration. Cette dernière se trouve à l'intérieur du répertoire config/ du projet.

public function setup()
{
  // ...
 
  $this->getEventDispatcher()->connect(
    'form.validation_error',
    array('BaseForm', 'listenToValidationError')
  );
}

La classe BaseForm, qui se trouve dans le répertoire lib/form, est une classe spéciale de formulaires dont toutes les autres classes de formulaire héritent. BaseForm est essentiellement une classe utilitaire servant à partager du code et de la logique métier communs à tous les objets de formulaire du projet. Pour activer le log des erreurs de validation, il suffit simplement d'ajouter le code suivant à la classe BaseForm.

public static function listenToValidationError($event)
{
  foreach ($event['error'] as $key => $error)
  {
    self::getEventDispatcher()->notify(new sfEvent(
      $event->getSubject(),
      'application.log',
      array (
        'priority' => sfLogger::NOTICE,
        sprintf('Validation Error: %s: %s', $key, (string) $error)
      )
    ));
  }
}

Enregistrement des erreurs de validation

Styles Personnalisés des Erreurs d'un Champ de Formulaire

En guise de dernier exercice, il s'agit d'aborder un sujet légèrement plus sobre concernant la personnalisation des éléments du formulaire. C'est tout à fait le cas, par exemple, lorsqu'il s'agit d'appliquer un style spécial au design de la page Product pour tous les champs du formulaire dont la validation a échoué.

Formulaire généré avec des  erreurs

Si l'on admet que le designer a déjà implémenté les feuilles de styles qui permettent d'appliquer un style d'erreur personnalisé à n'importe quel champ input dans une div avec la classe form_error_row. Comment ajouter simplement la classe form_row_error aux champs erronés ?

La réponse se trouve dans un objet spécial appelé form schema formatter. Chaque formulaire symfony utilise un form schema formatter pour déterminer le code HTML adéquat à utiliser lors de l'affichage des éléments du formulaire. Par défaut, symfony utilise un formateur de formulaire qui s'appuie sur les balises HTML <table>.

Tout d'abord, il s'agit de créer une nouvelle classe de formatage de formulaire qui utilise juste quelques balises pour l'affichage du formulaire. Pour ce faire, il convient de créer un nouveau fichier sfWidgetFormSchemaFormatterAc2009.class.php dans le répertoire lib/widget/. La création de ce dernier est à la charge du lecteur.

class sfWidgetFormSchemaFormatterAc2009 extends sfWidgetFormSchemaFormatter
{
  protected
    $rowFormat       = "<div class="form_row">
                        %label% \n %error% <br/> %field%
                        %help% %hidden_fields%\n</div>\n",
    $errorRowFormat  = "<div>%errors%</div>",
    $helpFormat      = '<div class="form_help">%help%</div>',
    $decoratorFormat = "<div>\n  %content%</div>";
}

Bien que le format de cette classe paraisse étrange, l'idée générale est que la méthode renderRow() fasse usage de la variable $rowFormat afin de procéder à l'affichage. Une classe de formatage de formulaire offre d'autres options de formatage qui ne sont pas détaillées ici. Pour plus d'informations à ce sujet, l'API de symfony 1.3 est disponible.

Ajouter le code suivant à la classe ProjectConfiguration suffit à utiliser le nouveau formateur de formulaires dans tous les objets de formulaire du projet.

class ProjectConfiguration extends sfProjectConfiguration
{
  public function setup()
  {
    // ...
 
    sfWidgetFormSchema::setDefaultFormFormatterName('ac2009');
  }
}

L'objectif est ici d'attribuer une classe form_row_error à l'élément div form_row seulement si un champ échoue à la validation. Pour ce faire, il suffit d'inclure un jeton %row_class% à la propriété $rowFormat, puis de surcharger la méthode sfWidgetFormSchemaFormatter::formatRow() comme suit.

class sfWidgetFormSchemaFormatterAc2009 extends sfWidgetFormSchemaFormatter
{
  protected
    $rowFormat       = "<div class="form_row%row_class%">
                        %label% \n %error% <br/> %field%
                        %help% %hidden_fields%\n</div>\n",
    // ...
 
  public function formatRow($label, $field, $errors = array(), $help = '', $hiddenFields = null)
  {
    $row = parent::formatRow(
      $label,
      $field,
      $errors,
      $help,
      $hiddenFields
    );
 
    return strtr($row, array(
      '%row_class%' => (count($errors) > 0) ? ' form_row_error' : '',
    ));
  }
}

Avec ce code, chaque élément affiché via la méthode renderRow() sera automatiquement décoré d'une balise div avec une classe form_row_error si la validation du champ échoue.

Conclusion

Le framework de formulaires est à la fois le composant le plus puissant et le plus complexe de symfony. Le compromis pour une validation minutieuse, une protection CSRF, et les objets de formulaire peut très vite s'avérer être une tâche redoutable lorsqu'il s'agit d'étendre le framework.

En revanche, la connaissance en profondeur du système de formulaires est la clé pour révéler tout son potentiel. Les développements futurs du framework de formulaires se focaliseront sur la conservation de la puissance de cet outil, et sur la réduction de la complexité en offrant plus de flexibilité au développeur. Le framework de formulaires n'en est finalement qu'à ses débuts...


In the news

The Symfony Certification by SensioLabs

Symfony 3 Certification now available in 4,000 centers around the world!

Get certified

Upcoming training sessions