Étape 4: Adopter une méthodologie

5.0 version
Maintained

Adopter une méthodologie

Enseigner, c’est répéter la même chose encore et encore. Je ne le ferai pas, c’est promis. À la fin de chaque étape, vous devriez faire une petite danse et sauvegarder votre travail. C’est comme faire un Ctrl+S mais pour un site web.

Mettre en place une stratégie Git

À la fin de chaque étape, n’oubliez pas de commiter vos modifications :

1
2
$ git add .
$ git commit -m'Add some new feature'

Vous pouvez « tout » ajouter sans risque car Symfony gère un fichier .gitignore pour vous. Et chaque paquet peut y ajouter plus de configuration. Jetez un coup d’œil au contenu actuel :

.gitignore
1
2
3
4
5
6
7
8
###> symfony/framework-bundle ###
/.env.local
/.env.local.php
/.env.*.local
/public/bundles/
/var/
/vendor/
###< symfony/framework-bundle ###

Les chaînes bizarres sont des marqueurs ajoutés par Symfony Flex pour qu’il sache quoi supprimer si vous décidiez de désinstaller une dépendance. Je vous l’ai dit, tout le travail fastidieux est fait par Symfony, pas vous.

Ça pourrait être une bonne idée de pusher votre dépôt vers un serveur quelque part. GitHub, GitLab ou Bitbucket sont de bons choix.

Si vous déployez sur SymfonyCloud, vous avez déjà une copie du dépôt Git, mais vous ne devriez pas vous y fier. Il est réservé pour le déploiement. Ce n’est pas une sauvegarde de votre travail.

Déploiement continu en production

Une autre bonne habitude est de déployer fréquemment. Un bon rythme serait de déployer à la fin de chaque étape :

1
$ symfony deploy

  • « Previous Étape 3: De zéro à la production
  • Next » Étape 5: Diagnostiquer les problèmes

This work, including the code samples, is licensed under a Creative Commons BY-NC-SA 4.0 license.